Les constructeurs s’inquiètent du recul soudain du marché du neuf

Une personne sur cinq a déclaré avoir réduit ses prix au cours du mois dernier pour augmenter les ventes et limiter les annulations de contrat. Mais de meilleures perspectives pourraient se profiler à l’horizon, selon Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR.
Les constructeurs affirment que de plus en plus d’acheteurs se retirent des contrats de vente de maisons neuves en raison de la baisse du trafic, ce qui a entraîné une chute de la confiance des constructeurs pour le huitième mois consécutif, selon le département du commerce mardi. Le mois dernier, la construction de maisons unifamiliales a diminué de 10 % par rapport à l’année précédente, ce qui correspond au niveau le plus bas depuis le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, selon les données.

La demande des acheteurs de maison a connu un recul spectaculaire cette année. Les constructeurs en attribuent la responsabilité à la hausse des taux hypothécaires et des prix des matériaux. Selon le département du commerce, le coût moyen de construction d’une nouvelle maison a augmenté de 35,7 % depuis janvier 2020 – une dépense qui est répercutée sur les acheteurs. Les problèmes persistants de la chaîne d’approvisionnement retardent également les projets de construction, et l’inflation ajoute à l’angoisse des acheteurs de maisons.

Jerry Konter, président de la National Association of Home Builders, qualifie le marché actuel de « récession du logement ». Environ un constructeur de maisons sur cinq a déclaré avoir réduit ses prix au cours du mois dernier pour augmenter les ventes et limiter le nombre d’acheteurs annulant leur contrat, selon les données de la NAHB. Les mises en chantier de logements unifamiliaux devraient afficher une baisse en 2022, ce qui marquerait la première diminution depuis 2011, indique Robert Dietz, économiste en chef de la NAHB.

Un espoir à l’horizon ?

Dans le même temps, de plus en plus de signes indiquent que l’inflation est en train de plafonner et que les taux hypothécaires à long terme se stabilisent. Lawrence Yun, économiste en chef de la National Association of REALTORS®, estime que la pénurie persistante de logements devrait maintenir la demande des acheteurs à un niveau élevé dans tous les secteurs de l’immobilier à long terme. « Les constructeurs de maisons sont naturellement très prudents quant à l’augmentation des stocks d’invendus pendant la phase de construction », explique M. Yun. « Mais les maisons achevées trouvent des acheteurs dans les trois mois, ce qui est relativement rapide pour le marché des maisons neuves. L’amélioration des conditions au sein de la chaîne d’approvisionnement pour la livraison d’articles tels que le bois de construction et les appareils ménagers réduira l’incertitude générale. »

La baisse des taux hypothécaires dans un avenir proche pourrait également aider. « Si les taux hypothécaires restent proches de 5 % – après avoir atteint 6 % au début du mois de juin – il pourrait y avoir un regain d’activité des acheteurs et une nouvelle baisse des stocks », indique M. Yun.

Entre-temps, le marché multifamilial, qui comprend les immeubles d’appartements et les condos, continue d’être un point positif pour le logement. Bien que les mises en chantier de projets de construction de logements multifamiliaux aient légèrement baissé en juillet, M. Yun a considéré cette baisse comme le reflet d’une volatilité mensuelle plutôt que d’une tendance à long terme. En effet, l’activité de construction de logements multifamiliaux est en passe d’atteindre son niveau le plus élevé depuis plus de 30 ans, selon M. Yun. « La hausse rapide des loyers est une incitation économique à la construction de logements locatifs », ajoute-t-il.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s